Bienvenue dans la Cité: Cet espace de discussion est dédié aux membres des Nations signataires du PEL dans l'univers rôliste de Kandorya.


    [Religion] Oracle, devins et croyance éturienne

    Partagez
    avatar
    Corydwen Keltus

    Date d'inscription : 01/05/2014
    Messages : 135
    Age : 23
    Grade/Rôle : Medecin et Oracle de la Légion. Sagitari !
    Localisation : Les pieds dans la boue et le sang

    [Religion] Oracle, devins et croyance éturienne

    Message par Corydwen Keltus le Dim 7 Aoû - 13:37

    [HRP : Avant la lecture :  Différencier « oracle » terme générale désignant la fonction et pouvant être utiliser pour parler d'un Novice comme d'un Vénérable et « Oracle » le 'grade' / statut.]

    Les oracles sont une classe spéciale de la population. Ses membres sont sélectionnés parmi les nourrissons des familles éturiennes sur l'ensemble de l'échelle sociale. Cependant par traditions remontant à la révolte contre les Mulkesh en 904 certaines gens nobile sont célèbres pour porter des oracles tels que les Obvius, les Dubius ou les Celestus.
    Les enfants sont généralement choisit entre leur première et leur troisième année par le conseils des anciens : les membres les plus âgés de l'école d'oracles de la région. Il y a une école de formation par contrée, et une supplémentaire proposant la formation supérieur à Darivelle.

    Le Rôle des oracles :

    Les oracles sont à la fois interprétateurs, prestataires et intercesseurs. Ils interprètent les signes laissés par les dieux dans la vie du quotidien : rêves, vols d'oiseaux, augures, présages etc….
    Ce sont des spécialistes en histoire et généalogie divine et c'est à eux que l'on s'adresse lorsque l'on doit prendre une importante décision.
    Leurs divinations concernent tous les aspects de la République : militaire, administratif, civil et politique.
    Les oracles sont considérés avec un grand respect, car ils dédient littéralement leurs vies aux services des dieux et du peuple Eturien auquels ils dispensent des conseils.
    Ce sont eux les garants du savoirs et des traditions, chargés de retenir les textes sacrés et les lois ancestrales dans le cas où la république viendrait à tomber et la Grande Bibliothèque de Darivelle serait perdue.

    Être oracle n'est pas une profession c'est un Sacerdoce. On né et on meurt oracle. En raison de leur valeur mystique et de leur potentialité d'influence sur les grands de ce monde comme sur les esprits faibles, le pouvoir des oracles est restreint et régit par des lois appliquées sur l'ensemble du territoire de la République, depuis la montée au pouvoir de Mialtus en 934. Et ce, avec plus ou moins de sévérité selon les régions.
    Cette mesure fut adoptée après qu'une partie des oracles de Darivelle et de Jiskandria ai essayé d'abuser de leurs pouvoirs pour renverser la Cour Républicaine.

    Règles et Histoire :

    Durant leurs formations les oracles ont l'interdiction de posséder des biens personnels. Ils mènent une vie ascétique dans un temple pour la durée de leurs cursus.

    Une fois diplômée, en temple ou installé dans un cabinet, les oracles sont défendus de posséder plus d'argent que la somme qui pourvoit à leurs besoins les plus simples ou à la poursuite de leurs recherches.


    De même ils ne peuvent pas jouir des biens ou des terres dont ils viendraient à hériter. Ceux-ci sont ainsi transmit à leur conjoint ou héritiers (si ils en ont) ou à leurs parents les plus proches. Si l'oracle n'en possède aucun il peut faire Don de ses biens à des particuliers ou, plus souvent, à la République ou au temple où il a été élevé.

    Au Temple, ils ne doivent s'exprimer qu'en mulq éturien et n'ont pas la permission d'évoquer des dieux n'ayant pas été intégrés au Panthéon Eturien et ce, par motion du Conseil des Sages.


    Au cours de leur apprentissage les oracles sont supposés vivre en pension à l'école aux cotés de leurs anciens et de leurs camarades. Si certains vivent à la manières des internes de l'académie des juristes, d'autres sont reclus et assignés à résidence au Temple avec interdiction formelle d'en sortir.  Cette pratique archaïque très usée au début de la République est petit à petit tombée en désuétude et il n'y a bien qu'à Alatri que les Apprenties Oracles sont aujourd'hui encore enfermés.

    De même la coutume qui voulait que les Oracles demeurent chastes et célibataires fut abolit en 1070.

    Au Temple les apprentis ne doivent subir aucune restrictions physiques. Ils doivent abandonner le port de sandales et leurs vêtements -comme leurs cheveux- ne doivent pas présenter de nœuds. Ce dernier étant un signe de refus ou d'obstacle aux volontés des Divinités. On utilise fibules et épingles en remplacement. Les femmes doivent laisser pousser leurs cheveux et les garder lâchés, les adolescents sont défendus de se raser. Durant ce temps là il est aussi attendu d'eux qu'ils restent chastes.

    Les oracles reçoivent un salaire minimum de l’État qui permet de subvenir à leurs besoins et à ceux de leur famille. Si ils ont l'usufruit d'une propriété ou une rente de terrain ils ne peuvent ni y habiter, ni disposer de ses revenus. Leurs conjoints et descendants en revanche, peuvent percevoir et résider.

    Quand un membre de la population : nobile ou femme de chambre, Empereur ou le plus petit des plébéiens se rend chez un oracle ou va dans un temple  pour parler de ses problèmes  en quête de réponses il ne peut payer en monnaie sonnante et trébuchante. Il doit offrir un bien en nature. Le plus souvent de la nourriture, du tissus ou des babioles (et ce en fonction de ses moyens). Il n'y a pas de prix réglementaire.

    Les oracles sont précieux et donc exemptés de service militaire. Ils peuvent toutefois en exercer un s'ils le souhaitent, mais rares sont ceux qui franchissent ce pas. En contrepartie les militaires de carrières ou actuels conscrit n'offrent rien, ou une compensation minime -quelque soit leur niveaux de vie- pour les questions qu'ils posent. Cela vient d'un mythe des  premiers temps de la République dans lequel une Cohorte défia l'incendie d'un Temple pour venir au secours des chétifs oracles.


    Jusqu'à ce qu'ils soient devenues officiellement Oracles, les apprentis n'ont pas le droit de participer ou de témoigner dans un procès, de se présenter à un titre ou une charge quelconque. Après leurs diplômes leurs participations ou accessions est envisageable mais reste à l'appréciation des supérieurs (oracles s'entend) et est souvent soumise à caution.


    Certains oracles possèdent en plus de leur formation extensive, un don beaucoup plus secret. Ils peuvent percevoir la volonté des divinités aux travers des mailles des fils du manteau d'Ourobos et peuvent ainsi recevoir des vérités sous formes de visions, d'impression ou de songes. Ils sont alors appelé Devins. Les Dieux peuvent également leur envoyer des signes directes.
       
    Afin de préserver l'identité et le secret de ces pouvoirs, tous les oracles ont ordre de prétendre posséder ce don de voyance et rares sont ceux qui sentes les événements passés, présents et à venir


    Grades et Cursus.

    2/3 à 10 ans – Novices
    10 – 13/14 ans – Camarade
    13/14-16 ans : Éprouvés
    16/17 – 50 ans : Oracles (cesse d'être considérés comme des apprentis)
    (25-50 ans : Possibilité d'un poste au Conseil des Sages)
    50 -…  : Vénérables-Conseil des Anciens.

    Grades spéciaux : Grand Oracle.
                                Devins.
                                Pupille

    La formation de Grand Oracle se fait à la capitale. Il ne peut exister qu'un seul Grand Oracle en fonction. Celui-ci est cependant accompagné d'un apprenti ou Pupille, sélectionné parmi 5 Éprouvés de chacune des régions + Darivelle. Quand le Grand Oracle décède, le Pupille reprend sa fonction et choisit à son tour un jeune oracle pour le seconder dans sa tâche.
    Le Grand Oracle préside les fêtes religieuses officielles républicaines, assiste directement la famille et la Cour de l'Empereur.

    Le grade Éprouvés correspond aux deux/trois années durant lesquelles les jeunes oracles sont mit au contact de la population et commencent leur service. Ils rentrent donc dans le « Monde » et « éprouvent » leur savoirs à ses écueils.

    Ce que la Population / L'Eturien de base sait des oracles :

    - Les oracles sont élevés dans des écoles, celles-ci se trouvent le plus souvent associée à des Temples de Dieux officiels Eturiens. Pour reprendre l'exemple d'Alatri, les Oracles vivent dans le temple de Carmina.

    - On doit aller les consulter, se rendre auprès d'eux pour toutes décisions importantes ; mais également lorsque l'on est confronté à des problèmes. Les oracles sont ainsi surnommer les « Médecin de l'esprit » ou les « Accoucheurs d'âmes » car ils produisent conseils -plus ou moins nébuleux cependant-.

    - Leurs réponses sont souvent cryptiques. Cependant les remettre en cause est risquer l'Impiétée. Elles ont souvent plusieurs sens et sont à considérer avec soins.

    - Ils peuvent parfois voir le futur/ connaitre l'avenir (comme expliqué plus haut il s'agit des Devins, cas extrêmement rares .  Si tous les Devins sont oracles, l'inverse n'est pas vrai mais le tout venant l'ignore). Autrement ce sont surtout des interpréteurs.

    - Certains pensent qu'ils sont sacrés. Et donc n'appartiennent pas à la "population" éturienne. Frapper ou abuser d'un oracle est très mal vu, car ceux-ci sont considérés comme les instruments des Dieux, de la république et des éturiens eux-mêmes. Faire du mal à un Oracle qui vit pour servir Eturia, c'est causer du tort au peuple tout entier.
    C'est notamment l'une des raisons pour lesquels ils ne rentrent pas, ordinairement, dans les Légions.  Cependant une fois engagé ils sont soumit à la Lois Martiale.
    Après qui des lois divines ou humaines prévaut ? Tout est question de Foi et de superstitions.

    En cas de très très grande impiété ou de situation extrême il est cependant entendu que l'on peut verser ou offrir le sang d'un oracle en compensation (bien sûr on ne le tue pas, les sacrifices étant l’apanage des mulkesh, mais l'acte même de le blésser pour recueillir du sang est considéré comme une telle privation pour la République qu'elle suffit à laver toute souillure).
    - Si certains tentent de profiter de leur statut pour faire du charlatanisme gare à eux. Les Censeurs et le Conseil des Sages veillent au grain.

    - Enfin s'il ne vous dit pas directement qu'il vous ment, et jusqu'à preuve du contraire, un Oracle vous dira la Vérité. Dans quelles mesures cependant ? A vous de poser les bonnes questions, et rien ne l'oblige à vous répondre.

    [HRP : Des questions ? Des réactions ? N'hésitez pas à me MP. Et si certains veulent faire ou préparer un re-roll vous savez presque tout ce qu'il y'a à savoir Wink]

      La date/heure actuelle est Ven 24 Nov - 17:54