Bienvenue dans la Cité: Cet espace de discussion est dédié aux membres des Nations signataires du PEL dans l'univers rôliste de Kandorya.


    Solde, activitées lucratives et retraite.

    Partagez
    avatar
    Ederon Kaliar

    Date d'inscription : 01/07/2014
    Messages : 1086

    Solde, activitées lucratives et retraite.

    Message par Ederon Kaliar le Jeu 2 Juil - 23:33

    Solde   :

    La solde est défini pour chacun des grades par le gouvernement central. De cette manière chaque légionnaire gagne la même solde à un grade donné peu importe sa légion ou son état major.

    Afin de représenter les augmentation de solde en Kandorya il est considéré que l'état major ne peu pas se permettre de payer aux légionnaire l’intégralité leur solde en permanence mais s'en rapproche lorsque les finances le peuvent. Ceci en raison de la situation isolée de l'île.
    Afin de compenser cette perte le légionnaire repartira avec une reconnaissance de dette de la légion en sa possession.

    Gain d'argent   :

    Les légionnaires Eturiens stationnés quelque part ont le droit de faire des affaires et d'employer leurs temps libre ou mort pour se faire de l'argent tant que ça ne contrarie pas la république ou l'armée. Pour compenser symboliquement ce temps qu'ils passent à servir d'autres intérêts que la légion, cette dernière touche un pourcentage sur leurs activités. 30% des gains est alors reversé à la légion. Cela permet aux  militaires de continuer à gérer une entreprise ou un domaine qui risquerai de péricliter sans eux tout en rapportant de l'argent à l'état.
    Seule les activités rémunératrices impliquant une dépense de temps du légionnaire sont soumise à cette règle. Les soldats rentiers n'ont donc aucun soucis à se faire.
    L'argent obtenu sous le commandement d'un officier n'est absolument pas concerné et revient entièrement à la légion, bien que cette dernière puisse verser des gratifications financières en récompense. C'est notamment le cas lors des pillages ou des chasses au trésors.
    L'argent échangé entre légionnaire n'est pas concerné. Nombre de légionnaire ayant coutume de s'échanger des corvées contre argent ou jouant aux dés.
    Bien sur un légionnaire n'as aucunement le droit de poursuivre une activité rémunératrice quelle qu'elle soit si c'est au dépend d'un ordre direct.
    Chaque jours une permanence d'une heure permet à chaque légionnaire de venir payer son impôt.

    Démobilisation   :

    Chaque année lieu une cérémonie laquelle est invité chaque membre de la Légion. Au cours de cette cérémonie seront félicités et remerciés les légionnaires et auxiliaires en fin de service puis les vétérans en fin de contrat souhaitant quitter l'armée. Tous les citoyens quittant la légion reçoivent une prime de départ équivalente au temps passé dans la légion. Enfin, les nouveaux venus dans la Légion sont accueillis officiellement.

    Le montant de cette prime est calculé en fonction de son grade et d'un coefficient propre à chaque légion et réévalué chaque année. Chaque année les officiers stockent cet argent et tiennent les comptes de l'argent dût à chaque légionnaire. Ces coefficients sont réévalués de la même façon que ceux de la solde ordinaire. (La valeur de la prime est donc de la forme : coeff1*budget1+coeff2*budget2+coeff3*budget3).

    Il est possible de ne pas assister à la cérémonie en y étant invité au risque que cela soit remarqué. De même un citoyen peut demander sa prime et s'en aller sans être présent à la cérémonie mais c'est en général plutôt mal vu. Enfin un conscrit rempilant en tant que vétéran peu également ne pas assister à la cérémonie. Cependant ce dernier cas sera très remarqué et le légionnaire devra en assumer les conséquences vis à vis de sa hiérarchie et de ses camarades. Dans le cas où un officier est absent son supérieur directe sera le référent hiérarchique de ses hommes. Il est inconcevable pour le Général et le Centurion Primus d'être absents à la cérémonie. La présence de l'un ou de l'autre est requise. La présence du Légat de la Légion est préférable pour représenter le pouvoir civil.

    Il est d'usage de faire le point avec ses officiers avant de quitter la légion ou de rempiler. Seront fait une analyse de l'évolution du citoyen, un bilan et un prévisionnel de son avenir en fonction de ses souhaits et de l’appréciation de ses officiers. A la demande du citoyen cette réunion peut ne pas avoir lieu.

    Si un citoyen ne se présente ni à sa réunion hiérarchique ni à la cérémonie il sera considéré comme réintégrant l'ordre civil. Si celui-ci n'a pas réclamé sa prime en amont de la cérémonie celle-ci sera réintégrée dans le budget de la légion.
    En cas de décès du légionnaire, sa prime est versée à sa famille, amputée des frais de sépulture. S’il n’a pas de famille, l’argent est intégré au budget de la Légion ou distribué selon son testament s’il en a fait un.

      La date/heure actuelle est Mer 20 Sep - 4:07